Logo 2 - Marie Bareaud sexologue

La pulsion chez la femme

La pulsion chez la femme est un sujet assez tabou. Le plus souvent, les pulsions sont associées à la sexualité masculine avec l’idée que les hommes auraient des « besoins sexuels » qui leur donneraient envie de vivre des relations sexuelles de manière répétées. Est-ce que les femmes sont aussi l’objet de pulsions sexuelles ? Le désir chez la femme est recherché. Mais est-ce qu’il est assumé dans toute sa force, que ce soit par les hommes ou par les femmes elles-mêmes ? Qu’en pensez-vous ?

Je découvre

Les pulsions sexuelles féminines

Le sujet des pulsions sexuelles féminines est donc tabou, il est régulièrement vu comme pas correct. Je vous propose de l’envisager ensemble pour sortir des idées reçues, retrouver de la liberté dans notre sexualité et peut-être nous réconcilier avec notre désir. Les pulsions peuvent-elles être aussi bien masculines que féminines ? Et qu’est-ce que sont les pulsions ? À quel moment se manifestent-elles ?

Pulsion chez la femme
Pulsion chez la femme

Pulsion sexuelle chez la femme : qu’est-ce qu’une pulsion ?

La pulsion, et en particulier la pulsion sexuelle, est un formidable élan de vie, vers l’intensité et le plaisir. C’est une invitation très puissante à se sentir vibrer, à vivre de l’intensité dans tout son corps. C’est vraiment la vie qui se manifeste à 100 %, même à 200 % et qui rappelle à la femme son besoin d’être vivante. Parfois, la pulsion sexuelle ne fait pas toujours bon ménage avec la raison, mais ça c’est une autre histoire… Les pulsions nous renvoient à notre côté primaire, sauvage de notre nature, notre côté mammifère. C’est la vie « brute » qui se manifeste en nous par de fortes poussées de désir. Certaines femmes seront heureuses de vivre ces pulsions, tandis que d’autres les considèreront comme incorrectes. Pourtant, les élans de vie que nous pouvons ressentir sont positifs ! Ils nous invitent à être vivants le plus possible. 

Pulsion chez la femme : à quels moments survient-elle ?

À quels moments la femme vit-elle des pulsions sexuelles ? Il s’agit souvent d’une question d’hormones, mais la pulsion ne se manifeste pas seulement dans ce cas-là. Elle peut survenir également lorsque la femme a besoin de se « réveiller », c’est-à-dire d’être plus vivante dans son existence.

L’adolescence, une période propice pour les pulsions

À cette période où la jeune fille se transforme en femme, les hormones sont présentes en grande quantité dans son corps et peuvent créer un débordement de désirs et de pulsions. Ce débordement est souvent compliqué à vivre pour de nombreuses adolescentes. Elles ne savent pas comment vivre avec, le plus souvent parce qu’elles n’ont pas été informées sur leur sexualité et en particulier le désir sexuel, qui peut parfois les entrainer dans des comportements un peu fous, où elles auraient envie de se laisser aller à ce qui vient, quitte à prendre certains risques. Plus la jeune fille connait ce qu’est une pulsion, plus elle est à même de savourer sa puissance et de maitriser son expression ! Ne pas en parler, c’est laisser au contraire les jeunes femmes seules et démunies face à ce débordement qui les emporte. C’est au contraire rassurant pour elles d’apprendre que ces pulsions sont normales !

L’ovulation, une phase du cycle féminin qui favorise la pulsion sexuelle

La femme vit différentes phases lors de son cycle menstruel. Les jours qui précèdent et qui suivent son l’ovulation peuvent être accompagnés de pulsions sexuelles, sous l’effet du pic hormonal qui intervient à ce moment-là. Son désir apparait spontanément, sans effort particulier de sa part et sont ressenties fortement, encore plus si la femme est à l’écoute de son corps et qu’elle ne cherche pas à le freiner. Les pulsions sexuelles qui apparaissent dans cette phase du cycle sont bonnes à vivre et à savourer : par leur force, elles font ressentir une certaine puissance à la femme, qui peut renforcer sa confiance en elle. L’intensité de la pulsion permet à la femme de se sentir très vivante, actrice de sa vie, heureuse d’avoir un impact sur son environnement. C’est plutôt joyeux, si l’on accepte de lâcher les croyances sur le sujet ! 

Pulsion chez la femme

La pulsion chez la femme qui s’est endormie…

Certaines femmes vivent une situation de couple particulière et la  pulsion sexuelle peut avoir pour elles des conséquences inattendues. Parfois, certaines femmes (les hommes aussi possiblement) vivent un début de relation intense, joyeux. Elles sont heureuses de l’intensité qu’elles vivent alors émotionnellement et physiquement, leur désir sexuel est fort et les relations sexuelles les épanouissent. Et puis, la vie reprend son cours, la routine arrive, parfois les enfants. Les relations sexuelles s’espacent, le désir sexuel n’est pas entretenu et la femme « s’endort », un peu comme la belle au bois dormant. Sa vie se poursuit, l’intensité vécue au début de la vie de couple reste un merveilleux souvenir mais pas plus, la vie reste belle mais manque peut-être de vibrations.

Dans ce cas-là, la femme peut vivre sa sexualité comme une routine. Une ou deux relations sexuelles par semaine sont vécues plus dans le souci de prendre soin de son couple que dans le véritable désir de rencontrer le conjoint dans l’intimité sexuelle. La femme ne vit pas beaucoup de plaisir, mais elle est malgré tout heureuse de faire plaisir à son partenaire.

Ou bien, elle a renoncé à toute vie sexuelle, pensant qu’elle n’en a pas besoin. « La sexualité, c’est pour les autres, les ados, les jeunes, mais pas pour moi !. » Elle est rassurée qu’avec le temps,son conjoint  paraisse moins souffrir. La vie s’écoule. Il existe après tout beaucoup d’autres sources d’épanouissement dans la vie.

Je découvre la formation en ligne

… et le réveil de la pulsion chez la femme

Et puis un jour, sans prévenir, cette femme « endormie » fait une rencontre : dans un bar, au travail, lors d’une soirée… Elle est troublée par l’attirance physique qu’elle vit, cela fait tellement longtemps que cela ne lui était pas arrivé ! Cela lui fait peur et c’est délicieux en même temps. La pulsion sexuelle lui tombe dessus, sans crier gare, avec d’autant plus de force que celle-ci contraste avec la douceur du quotidien. Lorsque la femme se « réveille », c’est-à-dire qu’elle réalise qu’elle est encore capable de plaire, de susciter à la fois du désir et d’en ressentir. Cela peut être violent pour elle parce que c’est comme une révolution dans un monde jusque là bien organisé, on pourrait dire bien contrôlé. Si vous ne respirez pas pendant une minute ou deux, votre inspiration suivante va être puissante, portée par votre besoin d’oxygène. Si vous laissez votre sexualité s’endormir, de la même manière, elle peut se réveiller avec une telle force, que le contrôle devient difficile ! C’est pour cette raison que parfois, on observe des femmes de 30, 40 ou même 50 ans avoir des comportements déraisonnables parce qu’elles ont besoin de sentir leur corps vivre intensément. Elles sont un peu comme des jeunes filles, et se sentent d’ailleurs le plus souvent rajeunies. Fréquemment, après une rencontre pareille, la femme ne pourra plus jamais être endormie. Sa vie va changer. Elle prend conscience de ce qui lui manque et il n’est plus question pour elle de renoncer à sa sexualité. Elle va au contraire prendre sa vie à bras le corps pour l’orienter de façon à se sentir 100% vivante. Et vous ? Vous sentez-vous endormie ou bien vivante ?

Les pulsions sexuelles féminines : ce que nous pouvons retenir

Accueillir nos pulsions, c’est donc accueillir la puissance de nos élans de vie. Cette force peut nous faire peur par son intensité parce que par définition, elle nous déborde. Cependant, accueillir ce mouvement si fort en nous ne nous empêche pas d’en maitriser l’expression. Nous ne choisissons pas comment la vie pousse en nous et avec quelle intensité. En revanche, nous pouvons décider de ce que nous en ferons : vivre une relation sexuelle si mon conjoint est partant, transposer mon énergie sexuelle dans une autre activité et/ou accueillir ma frustration. C’est là aussi que se joue notre humanité.

Pulsion sexuelle chez la femme - Marie Bareaud sexologue

Inscription newsletter